Sauver l'agriculture
Sauver l'agriculture
SAUVER L'AGRICULTURE 5 exemplaires : Frais de port offerts
SAUVER L'AGRICULTURE 5 exemplaires : Frais de port offerts

La parution du livre Sauver l’agriculture, sauver la civilisation est un premier pas vers la sortie des agriculteurs du marasme actuel. Les solutions proposées, sans être révolutionnaires, sont malgré tout inédites dans le contexte actuel. Des précisions seront progressivement données aux visiteurs de façon à ce que ces objectifs soient atteints le plus rapidement possible, ceci dans l’intérêt de toute la profession.

Face à la terrible crise financière qui se profile à l’horizon et qui risque de nous envoyer au fond du gouffre, il est urgent de réaliser une union nationale. Mais il n’y aura pas d’union nationale si le monde paysan reste désuni. C’est justement cette union qui permettra d’améliorer la situation économique et sociale de l’agriculture. Par conséquent c’est ce que vous, agriculteurs et éleveurs, devez réaliser au plus vite, à savoir une union au sein d’un seul organisme au-delà des clivages et des intérêts particuliers. Mais la première condition pour réussir n’est-il pas de surmonter toutes les querelles ?

110 €
remove_circle_outline
1
add_circle_outline
110 €
Commander
Paiement sécurisé par SSL
Détails
Montant unitaire :
110 €
Quantité :
1
Total
110 €
110 €
remove_circle_outline
1
add_circle_outline
110 €
Commander
Paiement sécurisé par SSL

La parution du livre Sauver l’agriculture, sauver la civilisation est un premier pas vers la sortie des agriculteurs du marasme actuel. Les solutions proposées, sans être révolutionnaires, sont malgré tout inédites dans le contexte actuel. Des précisions seront progressivement données aux visiteurs de façon à ce que ces objectifs soient atteints le plus rapidement possible, ceci dans l’intérêt de toute la profession.

Face à la terrible crise financière qui se profile à l’horizon et qui risque de nous envoyer au fond du gouffre, il est urgent de réaliser une union nationale. Mais il n’y aura pas d’union nationale si le monde paysan reste désuni. C’est justement cette union qui permettra d’améliorer la situation économique et sociale de l’agriculture. Par conséquent c’est ce que vous, agriculteurs et éleveurs, devez réaliser au plus vite, à savoir une union au sein d’un seul organisme au-delà des clivages et des intérêts particuliers. Mais la première condition pour réussir n’est-il pas de surmonter toutes les querelles ?